dimanche 3 juillet 2016

CUBA // Trinidad + conseils pratiques

En mois de Mars dernier, je me suis envolée pour une semaine à Cuba!
On en entend pas mal parler de cette île ces dernières années. Elle fait même partie des destinations phares de l'année 2016.
Et pour cause, avec la levée du l'embargo, c'est le moment ou jamais d'y aller et découvrir cette île qui n'a pas bougé depuis 1954.
Avant qu'elle soit envahie par l'arrivée massive des touristes américains et de tomber sur des macdo, starbucks à chaque coin de rue.



Cuba, la plus grande île des caraïbes! Le pays de la Salsa et du cigare regorge de trésors historiques, des centaines de kilomètres de plages paradisiaques, des chaînes de montagne avec des superbes cascades et surtout des habitants accueillants et pleins de joie de vivre (malgré leur situation difficile..).

Dans ce 1er article, je vous emmène à Trinidad


S'il y a bien une ville à visiter à Cuba c'est sans aucun doute Trinidad!  


Située sur le côté Caraïbes de l'île est tout simplement magnifiquement conservée, ce n'est pas pour rien qu'elle est classée au patrimoine mondial de l'Unesco !  

LA ville coloniale par excellence figée dans le temps. On a l'impression d'être dans un film des années 50.
La ville abrite de nombreux bâtiments coloniaux du 16ème siècle. Des façades pastel, des ruelles pavées et des toits couverts de tuiles rouges.


Le centre historique Plaza Mayor est au cœur de la vieille ville. Cernée par des maisons aux tons pastel représentatives du style baroque de l'époque.

Depuis cette place, en regardant vers le nord, se trouve l'édifice le plus connu de Trinidad, qu'on voit partout sur les couvertures des guides de voyage la tour de l'église San Francisco de Asís. 


Anciennement couvent, il abrite désormais le musée national de la lutte contre les Bandits (Museo Nacional de Lucha Contra Bandidos).
Les Bandits en question étant les groupes de la contre révolution qui se réfugiaient dans la Sierra del Escambray entre 1959 et 1965.
A l'intérieur, on y trouve des photos, armes, cartes, un camion soviétique et un bateau arraché aux bandidos.


Ce musée vaut le détour en remontant sa tour (le plus haut point de Trinidad). Il y a une superbe vue sur la ville et les toits des maisons




La ville 'carte postale', je n'ai pas arrêté de prendre en photo la vue de la tour et chaque façade colorée de la ville!

Je vous ai résumé les incontournables à faire à Trinidad:
  • Flâner dans ses ruelles pavées (interdites aux voitures) et savourer sa douceur de vivre en écoutant les cubains y jouer de la musique
  • Assister à un spectacle de salsa à la Casa de la Musica. Un lieu de fête à l'air libre sur l'escalier de la Plaza Mayor tout en dégustant de délicieux cocktails
  • Déguster une belle langouste. Entre 10-15 CUC! ça vaut sacrément le coup par rapport à la France (1CUC=1€). Surtout que la cuisine cubaine n'est pas très riche. Elle tourne autour du riz, haricots noirs, porc, poulet,..face à la rareté de certaines denrée alimentaires.
  • Les fruits tropicaux! Mangue, goyave, noix de coco, ananas, papaye, banane,...moi qui adoore les fruits, j'étais ravie et surtout ils rattrapent la cuisine cubaine que j'ai trouvé un peu fade..

  • Pour se loger, rien de mieux qu'une Casa Particular! A Trinidad, l'infrastructure hôtelière a été volontairement limitée pour préserver le patrimoine architectural. Une chambre chez l'habitant est le meilleur moyen pour s'immerger dans l'ambiance typique de Cuba. En plus, elle revient beaucoup moins cher que l'hôtel. Lors de mon séjour, j'ai logé chez Yamilé Lopez. Une jeune femme adorable. Elle loue 2 chambres avec chacune sa salle de bain. Simple mais ça fait l'affaire pour quelques nuits. Il faut compter en moyenne 20-30 CUC la chambre/nuit.
          Casa Particular Yamilé Lopez: Anastacio Cardenas (Reforma)#:520
          e/Simon Bolivar y Bloque Luz Y caballero. Trinidad.S.S.Cuba.C.P.62600
         (+53) 53910310
         arahy.lopez@nauta.cu
 
Petit déj à la Casa Particular

CONSEILS PRATIQUES
  • Pas de visa nécessaire pour les français. Par contre, il faut une carte de tourisme (déjà comprise dans le vol)
  • Cuba est désormais très bien desservi par vols réguliers ou charters depuis la France (Air France, Air Canada,...). Pour ma part, j'ai voyagé avec XL Airways. Un aller direct Paris-Varadero. Retour avec une escale à Cancún (Mexique). le vol aller ça était mais le retour avec ce stop après une heure de vol était très fatiguant. Faut compter 10h de vol (Paris-Varadero) sans escale.
  •  Il y a 2 monnaies à Cuba: Le Peso cubain et le Peso Convertible (CUC). Le peso cubain est la monnaie des cubains. Il vaut environ 28 fois moins qu'un Peso Convertible. Donc pas grand chose. Tandis que le Peso Convertible, c'est la monnaie réservée aux touristes. Elle est équivalente à l'euro (1 CUC=1 euro). 
Cienfuegos
  • Il faut compter 7h de route entre la Havane et Trinidad en bus. Oui c'est loin! C'est pour cela on a fait un arrêt à Cienfuegos. Une ville maritime avec beaucoup de charme. Une architecture typique, une baie,..Apparemment, il y a un jardin botanique qui contient l'une des plus belles collections de palmiers au monde (on n'a pas eu l'occasion de le visiter)
Cienfuegos
Cienfuegos
  • Le coût de la vie est cher à Cuba. Bien que le pays soit pauvre. J'ai trouvé que la vie est chère sur place pour les touristes (sans doute à cause du Peso Convertible). Seul l'hébergement chez l'habitant peut être abordable. Sinon, pour le reste il faut compter un budget plus important qu'en Asie par exemple.
         (Ex: une bouteille d'eau 50 cl coûte 1€ contre 0.36€ en moyenne en France)
         Sachant que l'eau du robinet n'est pas potable
  • La langue: les cubains ne parlent pas anglais. Avoir quelques notions en espagnol peut vous aider à mieux communiquer surtout si vous prenez une chambre chez l'habitant
  • L'accès à Internet est ultra limité. Ce n'est pas plus mal pour une bonne detox des réseaux sociaux ;-) Sinon, des cartes sont en vente dans des boutiques de télécommunication (2 CUC pour une  heure de connexion). Des points d'accès wifi sont en général dans des parcs..là où pas mal de gens sont regroupés dans le même endroit en fixant leur écran de tél!

  • Enfin, penser à des petits cadeaux pour vos hôtes ou les cubains que vous croisez. Ils manquent de beaucoup de choses et surtout de tout ce qui est produits d'hygiène et de beauté. Je me suis renseignée avant de partir du coup j'ai pu prévoir un bon sac avec plein de produits (gel douche, shampoing, savon,...) ce n'était pas difficile de piocher dans mon stock de blogueuse beauté ;-) ça leur a fait énormément plaisir!! J'ai mis plein d'échantillons aussi dans mon sac à main que je distribue au fur et à mesure de mes visites. Les vêtements aussi sont les bienvenus, des fournitures scolaires, des jouets,..tout ce que vous pouvez rapporter avec vous sera très apprécié!

Je termine ce billet par un point météo! La meilleur saison pour visiter Cuba est de fin Novembre à Mai (saison sèche). En été, c'est la saison des pluis là bas (grosses averses, risque de cyclones tropicaux,...)
La meilleure période dans l'année est: Février-Mars.
J'ai été en mois de Mars et c'était parfait!

 
J'espère que cet article vous a donné envie de visiter ce pays et vous a un peu éclairer sur quelques points pratiques.

Trinidad était la 1ère étape de mon road trip! J'ai trouvé que c'est la ville la plus authentique de Cuba. Vous n'allez pas regretter quelques jours sur place à profiter de son ambiance et son architecture typique surtout qu'elle risque de perdre un peu de son cachet...

N'hésitez pas si vous avez des questions! 

Sinon, vous comptez partir où cet été?
 


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. ça a l'air très chouette. Mais effectivement le fait qu'il y ait les deux monnaies (ce que tu m'as appris) rend les choses chères pour les touristes alors que les locaux eux, ne doivent pas beaucoup profiter de cette manne est restent pauvres. ça me dérangerait, je crois.
    Mais ça a l'air très joli

    RépondreSupprimer